Chapitre 3 : Ne refais jamais ça

« AAAAHHHHH !!! »

Angela cria. Alors que les flammes grandissaient dans la main de Gill, elle chercha frénétiquement un moyen de l’arrêter. Cependant, cela ne servait à rien.

 

« Merde ! » Fei ne pouvait rien faire d’autre que d’essayer de la bloquer avec le casque qu’il tenait dans sa main.

 

Boom ! La boule de feu entra en collision avec le casque, produisant une explosion d’étincelles et de fumée. Le casque était devenu rouge et commençait même à fondre.

 

« Ssii ……………… » Fei sentait la chair brûlée.

 

Il se précipita alors qu’il essayait de jeter le casque en métal. Bien qu’il ait agi aussi vite qu’il le pouvait, la peau de sa paume intérieure avait déjà brûlée.

 

La boule de feu semblait à court d’énergie, elle pétilla un moment avant de finalement s’éteindre.

 

Fei n’eut pas le temps de se détendre car il vit immédiatement une autre boule de feu se formée dans la main de Gill.

 

A en juger par le visage moite de Gill, il était évident qu’il se concentrait extrêmement dur pour achever Fei avec celle-ci.

 

Cette fois, Fei n’avait rien pour bloquer.

 

« Ce n’est pas juste ! » Cria Fei « Je te défie à un match de catch ! Tes parents ne t’ont-ils pas appris que les enfants qui jouent avec le feu vont mouiller leur pantalon !?  »

 

« Quoi ? » Angela et Emma furent choquées sans voix. « Qu’est-ce que ça voulait dire ? »

 

« On dirait qu’Alexander est encore un idiot. » Pensèrent toutes les deux, déçues.

 

Cependant, ce qu’elles ne remarquèrent pas, c’est que Fei s’était lentement déplacé de l’autre côté du lit et avait réussi à ramasser la cuirasse sur le mur. Il la cacha derrière son dos alors qu’il revenait lentement vers Gill.

 

« Attends un peu ! Une fois que tu seras à ma portée, je t’enseignerai une leçon à la place de tes parents ! » Fei calcula la distance entre eux et se prépara à utiliser des tactiques sournoises et sales pour s’occuper de Gill.

 

Mais –

 

« Pisse dans ton propre pantalon ! »

 

Gill était furieux, il n’allait pas retenir la colère d’un « mage prestigieux ». Il décida de punir l’« idiot de roi » pour ce qu’il avait fait.

 

« Hu- »

 

Une deuxième boule de feu fut lancée vers Fei.

 

Angela réagit rapidement. Même si elle avait peur, elle décida de sauver Fei en bloquant la boule de feu avec son corps.

 

Voyant Angela apparaître soudainement devant Fei, Gill entra en état de choc et essaya de récupérer sa boule de feu. Cependant, il était déjà trop tard.

 

Fei réagit immédiatement, « Merde ! ». Sans réfléchir, Fei saisit l’épaule d’Angela et la pressa contre sa poitrine pendant qu’il tournait son corps. Il sentit le feu brûler dans son dos.

 

« Merde ! Je vais mourir !! »

 

Au même moment,

 

« Pu- ! »

 

Une grosse main apparut de nulle part et saisit la boule de feu. Elle relâcha une légère pression, complètement indifférente à la chaleur extrême qui se dégageait de la boule de feu. Fei regarda avec de grands yeux alors que la boule de feu qui pouvait faire fondre un casque de métal disparaissait comme une glace dans une chaude journée d’été.

 

Fei eut de nouveau de l’espoir et lâcha Angela.

 

« Un maître ! » Pensa-t-il.

 

En même temps, le visage de Gill se figea. Il regardait l’homme qui était apparu dans le palais, son visage devenant plus pâle que la farine pendant que son corps commença à trembler de façon incontrôlable.

 

Ressemblant à une souris qui voyait un chat, Gill était si effrayé que sa voix se transforma en un ton complètement différent : « Monsieur Lam-lam-lampard, pourquoi-êtes-vous ici ? Je-je-je-  »

 

Gill commença à transpirer comme un fou alors qu’il essayait de s’expliquer.

 

Ce « Mr. Lampard « n’avait même pas regardé Gill. Il se retourna et salua respectueusement Angela, puis regarda froidement Fei et dit  » Votre Majesté Alexander. »

 

Fei jeta un regard détaillé sur ce « Maître »

 

Devant lui se tenait un bel homme caucasien de 6 pieds de haut. Avec des cheveux si rouges et si vifs, cela ressemblait à une crinière de feu brûlant.

 

Ce qui ressortait le plus était l’énorme épée longue de 5 pieds qu’il portait sur son dos. Elle était noire comme du charbon et semblait peser environ 200 livres.

 

La chose qui troublait Fei était que bien que ce « maître » était fort, son visage était un peu pâle. Fei devina qu’il avait peut-être été blessé pendant le siège.

 

Fei se sentait aussi étrange. Lampard l’avait sauvé, mais il n’était pas très amical envers lui. Fei sentit un peu de tristesse et de désespoir dans ses regards. Fei ne savait pas qui il était vraiment alors il hocha la tête en réponse.

 

« M. Lam-Lampard, je peux y aller maintenant ? « Gill était extrêmement effrayé

 

Lampard ne le regarda même pas : « Partir ? N’allez-vous pas expliquer votre comportement offensif envers le roi ?  »

 

« Ah, Expliquer ? Eh bien … Vous savez … Je plaisantais seulement. Ouais !  C’était juste une plaisanterie ! Vous savez que j’avais grandi avec lui, non ? Je ne contrôlais pas ma magie correctement. Je ne suis qu’un mage novice, je n’ai même pas une étoile. »

 

Gill trouva rapidement une excuse.

 

Il parlait si bien qu’il croyait presque ce qu’il disait.

 

Alors qu’il vomissait des excuses, il vit le regard froid de Lampard, aussi tranchant qu’une lame sur son cou. Il savait que cet homme pouvait le tuer aussi facilement qu’une fourmi. Il avait peur de continuer à dire quelque chose alors il resta tranquille et sourit d’un air penaud.

 

Lampard avait un regard dégoûté sur son visage.

 

Il ferma sa main et tout le monde dans le palais a senti une pression invisible.

 

Mais le visage de Lampard montrait qu’il avait pensé à quelque chose. Il hésita un peu. Puis il ouvrit à nouveau sa paume et la pression disparut. « Sors d’ici ! Il n’y aura pas de prochaine fois !  » dit Lampard comme s’il chassait une mouche.

 

« Ok ok ok … » Gill fut soulagé comme un prisonnier qui avait reçu la peine de mort et venait de recevoir un pardon. Il expira rapidement et se prosterna devant le grand homme portant l’épée.

 

« Attendez ! »

 

Alors que Gill se préparait à quitter cet endroit, Fei l’arrêta soudainement.

 

Gill regarda Lampard, mais le vieil homme ne dit pas un mot. Il devait s’arrêter et écouter ce que Fei avait à dire.

 

Fei donna son plus large sourire alors qu’il se rapprochait de plus en plus de Gill.

 

Il posa négligemment sa main sur l’épaule de Gill. Tout le monde pensait que le roi allait dire quelque chose pour réconforter Gill à cause de sa gentillesse.

 

Toutefois-

 

Il ne dit rien et commença à gifler Gill sur le visage comme un fou. « Ne fais plus jamais ça ! Ne refais plus jamais ça ! » Il continuait de crier pendant qu’il giflait.

 

« Pia – Pia – Pia – Pia »

 

Le bruit des claques formait presque une symphonie.

 

L’action de Fei envoya Angela et Emma dans un choc une fois de plus. Le visage glacial de Lampard montra également sa surprise.

 

« Cet homme brutal et fou est-il le roi ? Est-ce vraiment le roi idiot Alexander ?

 

Le pauvre Gill ne savait pas quoi faire. L’apparition de Lampard l’avait averti de ne pas utiliser ses capacités, et maintenant il avait même peur de se défendre contre l’assaut de Fei.

 

Gill regretta ce qu’il avait fait à Fei. « Si je savais qu’Alexander était devenu si éhonté après avoir été touché par une flèche, je ne serais jamais venu ici ! » Cria-t-il dans son esprit.

 

Fei s’arrêta finalement quand sa main devint engourdie.

 

Gill pensa que son cauchemar était fini alors il arrêta de pleurer comme une chienne.

 

Qui savait que pendant que Fei se frottait les mains, il donnait des coups de pied à Gill dans les régions inférieures ? Il cria de douleur. Son corps réagit rapidement en imitant une crevette frite. Il courba le dos et a commença à ramper désespérément hors du palais comme s’il fuyait l’enfer.

 

Il avait finalement appris sa leçon et ne voulait plus jamais revoir ce roi fou.

 

« Tu as eu de la chance cette fois ! » Cria Fei à Gill.

 

C’était un homme simple. Il n’allait pas prendre n’importe quelle sorte d’humiliation et agir comme si rien ne se passait. Il voulait se venger sur place.

 

Après avoir relâcher sa colère sur Gill, il se sentait beaucoup mieux.

 

Alors que Fei se retournait, il vit des expressions choquées sur le visage d’Angela, Emma et Lampard. Ils le regardaient comme s’il était un monstre inconnu.

 

« Merde ! Est-ce que j’ai trop réagi ? » Pensa Fei.

 

« Oh ! Ma tête est étourdie, je vais mévanouir ! » Il s’affala sur le sol.

 

Angela et Emma qui avaient toujours la marque de main sur leur visage devinrent nerveuses, elles pensaient que la blessure de la flèche se rouvrait de nouveau. Elles le traînèrent jusqu’au lit.

 

Lampard regarda Fei. Il se méfiait des actions de Fei mais il ne dit rien. Il posa des questions à Angela à propos de la blessure de flèche de Fei, réconforta un peu Angela et Emma et partit avec une tonne de questions dans son esprit.

 

« Votre Majesté, les ennemis assiègent toujours, on dirait que vos soldats ne peuvent plus vous défendre. » C’est la dernière chose que Lampard dit avant de partir.

 

Angela et Emma se tenaient près de lui pendant un moment. Après n’avoir pas vu Fei se réveiller, Angela emmena Emma chez le prêtre pour que son visage soit traité.

 

 

Après que Fei ait été laissé dans le palais, il se calma et commença à penser à la situation.

 

De toute évidence, il était dans un autre univers.

 

En plus d’Angela et Emma, ​​la magie du magicien en forme de boulette de viande et les compétences puissantes de ce vieux maître mystérieux l’avaient prouvé.

 

Fei était un pauvre étudiant diplômé. Il avait grandi dans un orphelinat. Il était dans une situation désespérée parce qu’il avait contracté beaucoup de dettes pour l’université, mais qu’il ne pouvait pas trouver de travail pour le rembourser. Après y avoir réfléchi, Fei avait conclu que devenir roi dans un autre univers n’était pas une mauvaise chose.

 

« En tant que roi, je peux probablement faire tout ce que je veux ! » Pensa-t-il. Il ne pouvait pas attendre d’utiliser ses pouvoirs.

 

Il commença à penser à sa situation.

 

« On dirait que sur le chemin de retour à mon appartement, j’ai été frappé par un disque brillant de quelque sorte. Je suis probablement mort sur le coup, mais mon âme est venue dans cet univers et a possédé le corps de cet Alexander. »

 

De ce qui s’était passé, Fei avait reconstitué que ce jeune roi avait seulement l’intelligence d’un enfant de 3 ans. Il ne savait pas ce qui était arrivé au dernier roi, mais le trône fut pris par cet Alexander. Évidemment, tous les ministres étaient opposés à ce jeune roi.

 

Fei se souvint d’avoir été touché par une flèche puis de se réveiller dans ce lit.

 

« Probablement au moment sur le mur, mon âme venait de prendre possession de ce corps. Je ne suis pas sûr où l’Alexander original est parti, mais je suis le nouvel Alexander maintenant !  »

 

L’Alexander original était vraiment un idiot.

 

Fei possédait son corps et avaient assurément ses souvenirs. Tout ce qu’il avait obtenu, c’était les informations de base telles que la langue parlée dans ce royaume et quelques passe-temps simples qu’avait le locataire précédent de ce corps. A part ça, Fei n’avait aucune idée de la taille de ce royaume et comment tout le reste fonctionnait. Il ne connaissait qu’Angela, sa fiancée après qu’il se soit réveillé dans ce monde pour la première fois et il n’avait aucun souvenir de Gill et Lampard.

 

« Dieu merci, ce mec était bête, à partir de maintenant quand je l’imite, personne ne peut dire que je suis quelqu’un de différent. » Fei lui toucha le menton et hocha la tête.

 

Mais soudainement, il se souvint d’autre chose. « Avant que Lampard ne parte, il a mentionné quelque chose au sujet des ennemis qui assiègent le château et que les soldats ne peuvent plus défendre ! »

 

« Bon sang ! »

 

Fei sauta presque du lit. « Je vais devenir un esclave juste après que je sois devenu le roi ? »

 

La pression de la survie et de la réalité effraya Fei

 

« Peut-être que je devrais faire mes valises et m’enfuir d’ici ? Merde ! Comment puis-je m’enfuir lorsque les ennemis ont déjà entouré le château. Est-ce que « maître » Lampard peut les tuer ? Attendez, il est juste un homme, comment peut-il affronter une armée ? De plus, les ennemis ont probablement des « maîtres » aussi !  »

 

Fei n’avait aucune idée de comment il allait sortir de cette situation.

 

Quand il était sur terre, il était juste un étudiant. Il n’avait aucun talent militaire ni de combat. Le mieux qu’il pouvait faire était de s’occuper d’un mec bourré au bar. Si vous vouliez qu’il dirige une armée, il n’avait même pas assez de force pour porter une armure complète en métal.

 

Fei était furieux. « Pourquoi ne puis-je pas vivre ma vie ordinaire sur terre, je ne veux plus être le roi ! »

 

À ce moment là –

 

« Analyse des informations du joueur ……. 20% ……. 50% ……. 88% ……. 100%. L’installation du système de jeu a commencé …… Analyse des capacités du cerveau …… les conditions ont été atteintes …… installation …….  »

 

Une voix mystérieuse et mécanique apparut de nulle part.

 

Elle effraya Fei à mort

 

Cette voix était apparue directement dans son esprit

 

« Merde, qu’est-ce que c’est ? Un fantôme ? « Il n’eut pas de réponse

 

« Installation terminée. Entrer dans le monde de Diablo en 3 … 2 … 1 … entrez !  »

 

Comme les personnages de la série télévisée Stargate qui voyagent à travers la porte des étoiles, Fei se sent étourdi et une vague mystérieuse et étrange traversa son corps.

 

【Camp des Rogues】

 

Fei se tenait comme un zombie au 【Camp des Rogues】 où les nouveaux joueurs apparaissent dans le jeu « Diablo ». Son esprit était vide.

 

Il resta debout ici pendant 5 minutes.

 

Il y a 5 minutes de cela, après le compte à rebours de 3 secondes de la voix ; sa vision s’était brouillée et il avait atterri ici.

 

C’était un véritable monde de Diablo.

 

Un monde parfait et vivant.

 

C’était la conclusion que Fei avait faite après les 5 minutes.

 

Le ciel était sombre et la pluie tombait. Un bryophyte vert foncé inconnu avait poussé partout sur le sol. Le sol sombre apparaissait plus loin. Le camp était vide.

 

« Cluck, Cluck, Cluck » Il y avait seulement quelques poules affamées qui cherchaient de la nourriture sous la pluie.

 

Une brise froide souffla à travers Fei qui tremblait dans le froid.

 

La sensation vive de chaque nerf dans son corps lui rappelait que c’était réel, c’était un monde réel, pas un écran rigide 2D informatisé.


Traduit de la version anglaise de Noodletown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-3/


Chapitre précédent

Chapitre suivant

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s